CBDOO à votre écoute

🔞 Vente interdite aux moins de 18 ans

Une question ? 06 70 73 89 02

Synthétique et semi-synthétique : ce qu’il faut savoir sur les nouveaux cannabinoïdes

synthétiques de CBD

CBN, H4CBD, H3CBN, THCP, HHCPO… de nouveaux dérivés de CBD synthétiques et semi-synthétiques apparaissent à une allure folle, si bien qu’il n’est pas toujours évident de s’y retrouver et de savoir à quoi l’on a affaire.

Vous avez besoin d’un petit récap’ sur tous ces produits ? Vous êtes intéressés par leurs méthodes d’élaboration et leurs effets ? C’est par ici que ça se passe !

Synthétique ou semi-synthétique quelle différence ?

Comme vous le savez sûrement, une molécule synthétique est une molécule composée de toutes pièces (ou presque) en laboratoire. C’est le cas par exemple de l’HHCPO. Cette molécule n’existe pas à l’état naturel, elle est le résultat de la transformation du HHC, lui-même dérivé du CBD.

Une molécule semi-synthétique est également synthétisée en laboratoire, mais avec elle, on ne part pas de zéro. Il s’agit de synthétiser une molécule à partir d’un matériel biologique existant d’où le terme de semi-synthétique.

Il y a deux types de molécules semi-synthétiques : le CBN et le THCP font partie de la première. Ce sont des molécules qui existent déjà à l’état naturel, mais leur synthétisation est nécessaire afin d’augmenter artificiellement le taux contenu dans une fleur. On modifie donc du CBD afin d’obtenir plus de CBN ou de THCP.
Les secondes sont celles qui sont issues de la transformation d’une molécule existante. C’est le cas du H4CBD, qui est le résultat d’une molécule de CBD à laquelle on a ajouté 4 atomes d’hydrogène.

Pourquoi modifier les cannabinoïdes ? Quels sont les effets ?

La modification permet aux cannabinoïdes d’interagir d’une manière différente, souvent plus fortement, avec notre système endocannabinoïde. Comme vous le savez, tous les mammifères ont un réseau de récepteurs endocannabinoïdes disséminés à travers l’organisme. Ces récepteurs, réagissent chimiquement pour réguler certaines réponses biologiques de notre corps. Elles entrent en jeu dans la régulation du stress, du sommeil, de la douleur, des inflammations et dans bien d’autres domaines encore.

Il existe deux types de récepteurs stimulés par la consommation de chanvre. C’est un peu plus compliqué, mais grossièrement, on peut résumer l’action du chanvre comme cela : les récepteurs CB1 plus stimulés par le THC et les récepteurs CB2 par le CBD. En gros, la stimulation du premier procure une sensation d’euphorie et une modification sensorielle, que l’on désigne par l’effet de high. La stimulation du second procure une grande relaxation et un profond apaisement.

H4CBD

Le H4CBD est obtenu par l’ajout de 4 molécules d’hydrogène à une molécule de CBD. Cette modification lui confère un plus grand pouvoir stimulant sur les récepteurs CB2. Ce qui se traduit par une relaxation du même type que celle procurée par le CBD, avec une force décuplée.

H3CBN

Le H3CBN est obtenu par l’ajout de 3 molécules d’hydrogène à la molécule de CBN. Ce faisant, son action change complètement. Alors que le CBN est connu pour son pouvoir relaxant, le H3CBN au contraire a un effet excitant et énergisant offrant une sensation d’euphorie sans pour autant vous faire perdre de votre lucidité.

THCP

Le THCP est le seul de cette liste à être présent dans la plante à l’état naturel. Mais sa concentration ne dépasse guère souvent les 0,20%. Sa synthétisation a donc pour but d’augmenter sa concentration au sein des fleurs et des résines. Comme le THC, il stimule les récepteurs CB1, leurs effets sur l’organisme peuvent être assez proches. La seule différence notable semble se trouver dans la puissance des effets. Selon certaines études préliminaires, le THCP aurait un pouvoir stimulant 33 fois supérieur au THC ! Mais attention, il ne faut pas confondre stimulation et effets ressentis qui ne riment pas toujours l’un avec l’autre. 

HHCPO

Le HHCPO est un dérivé obtenu par l’hydrogénation et l’acétylation du HHC, lui-même obtenu à partir du CBD. Le HHCPO est reconnu pour ses effets psychoactifs similaires au HHC , avec, là encore, plus de puissance. Comme le HHC, le HHCPO stimule les récepteurs CB1, offrant une sensation d’euphorie et une modification de la perception en un effet de high.

THCV

Le THC-V ou tétrahydrocannabivarine est un cannabinoïde mineur relativement bien connu puisqu’on l’a découvert dans les années 60. Naturellement présent dans le chanvre, il a longtemps été utilisé par les douanes afin de découvrir l’origine des plants saisis aux frontières.

D’après les études à son sujet, le THCV offrirait une action anti-stress semblable à celle du CBD. Il offrirait également un léger effet psychotrope qui ne dure pas dans le temps.

THCJD

Le tétrahydrocannabioctyl est un cannabinoïde naturellement présent dans les plants de chanvre. Mais il n’en représente qu’une infime quantité.
Au niveau moléculaire, il se distingue des autres cannabinoïdes de la famille THC pas sa chaîne latérale plus longue. Laquelle lui offrirait une plus forte interaction avec les récepteurs CB1 et CB2 ce qui lui procurerait des effets plus prononcés et durables.

THCPO

L’acétate de tétrahydrocannabiphorol-O est un cannabinoïde synthétique obtenu à partir de l’acélytation du THC-P.
Ce procédé chimique permettrait à ce cannabinoïde synthétique une plus grande puissance et des effets psychoactifs d’un nouveau genre tout en restant puissants et durables.

CBN-O

Comme le THCPO, l’acétate de cannabinol-O est une version acétylée d’un cannabinoïde existant : le CBN. Qui est lui-même issu de l’oxydation du THC.

Le CBN-O, comme la plupart des acétates, est inconnu à l’état naturel et donc synthétique. Au niveau des effets, cette acétylation semble lui conférer un plus grand pouvoir relaxant que sa version naturelle. Il serait également une plus grande aide à l’endormissement.

THCB

Le tétrahydrocannabinol fait partie de la même famille que le THC-H, P et JD, mais à la différence de ces derniers, il a une chaîne carbonée plus courte que le THC.

Selon les résultats des études à propos de cette chaîne carbonée, cette molécule serait donc capable d’une liaison plus faible avec les récepteurs CB1 et CB2 ce qui produirait des effets plus rapides, doux et légers que les autres cannabinoïdes de sa catégorie.

THCH

Le Tétrahydrocannabinol est un cannabinoïde qui a pu être reconnu très furtivement sur les plants de chanvre. D’après ce que nous savons, il n’a pu être observé que deux fois à l’état naturel, dont une fois dans la fumée et sur une seule variété de chanvre.

En termes de puissance et d’effet, la structure moléculaire de ce dernier le placerait en troisième position après le THC-JD et le THC-P, néanmoins ce cannabinoïde étant très rare, nous en savons assez peu sur lui.

Pourquoi consommer des dérivés de CBD

Les dérivés de CBD ont été mis au point afin de rendre les effets de leur consommation plus forts. Chacun a ses propres raisons de consommer du CBD, les dérivés de CBD pourraient :

  • Vous aider à vous détendre, à réguler votre stress plus efficacement que le CBD
  • Servir de palliatif pour ceux qui désirent stopper leur consommation de cannabis
  • Vous aider à diminuer votre consommation
  • Vous faire profiter d’un moment d’évasion récréative

En fonction de l’effet recherché, un dérivé s’y prêtera mieux qu’un autre. Par exemple, pour une pause récréative et reboostante , il vaut mieux choisir le H3CBN . Si vous avez besoin de vous délasser après une journée de boulot le H4CBD est une meilleure option.
Et si vous avez envie d’un moment de relaxation la psychoativité du HHCPO ou du THCP sera votre meilleure alliée.

Les produits synthétiques et semi-synthétiques sont-ils légaux ?

En France, la législation porte avant tout sur la concentration de THC. Aucun produit ne doit contenir plus de 0,3% de THC. En dehors de cela, chaque produit doit être rigoureusement testé et sera interdit ou accepté en fonction de son effet addictif.

C’est exactement ce qui s’est produit avec le HHC. En tant que nouvelle molécule, elle ne pouvait être interdite d’office. Elle a donc été disponible jusqu’à ce que des analyses démontent son effet addictif.

synthetique du cbd

La consommation des dérivés est-elle dangereuse ?

Cette question revient souvent, mais il n’est pas facile d’y répondre. En soi, la transformation que ces molécules subissent n’est pas dangereuse. Elle est couramment utilisée dans la conception de beaucoup de produits alimentaires. Néanmoins, le manque d’études au sujet des cannabinoïdes naturels laisse déjà de grandes zones d’ombre sur leurs actions à long et moyen terme. Alors, au sujet des cannabinoïdes modifiés, la masse d’information est plus faible encore. Donc en l’état actuel des choses, il est simplement impossible de conclure à un effet bénéfique ou dangereux de ces molécules.

Cependant, il est à noter que les transformations moléculaires ont besoin de réactifs chimiques pour se produire. Ces réactifs peuvent laisser des traces de produits dangereux pour la santé qui doivent être éliminés en fin de processus. C’est pourquoi nous portons un soin tout particulier à choisir les cultivateurs et les laboratoires avec lesquels nous travaillons. Que vous soyez amateur de CBN, de H4CBD, de H3CBN, de THCP, de THCPO, de THCJD ou de HHCPO, en commandant chez nous, vous êtes certain de consommer un produit sûr et de qualité.

Nos Produits CBD

Nous vous conseillons de poursuivre votre lecture par ces articles

Avec la vente libre du CBD et la dépénalisation du THC à fin médicale ou récréative dans les pays occidentaux, la recherche médicale et commerciale au sujet du cannabis bat son plein. Plus de recherches engendrent plus de résultats, et justement, en voici un de résultat, la dernière découverte en date : le THC-H ! […]

Dans le monde du CBD, on découvre des nouveaux cannabinoïdes presque tous les mois. Entre ceux qui se trouvent parmi la centaine que la plante peut produire et que l’on n’a pas encore répertoriés, et ceux qui sont créés de toute pièce ou simplement « améliorés » chimiquement, on a vraiment pas le temps de […]

    Qu’est-ce-que le trouble de l’anxiété ? Définition : L’anxiété est une émotion souvent ressentie comme désagréable qui correspond à l’attente plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir [1].    Tout d’abord si le sujet la supporte et si elle n’influe pas sur la vie quotidienne, l’anxiété peut être qualifiée de […]