CBDOO à votre écoute

🔞 Vente interdite aux moins de 18 ans

🌱 -30% avec le code BOUM30 (sauf accessoires) 🌱

Une question ? 06 70 73 89 02

Découvrez le jumeau du THCP, le THC-B

THC-B

On vous en a parlé la semaine dernière lorsqu’on vous présentait le THCH, voici une autre nouvelle découverte dans le vaste monde des cannabinoïdes : le tétrahydrocannabutol ou THCB.

Comme tous les cannabinoïdes, celui-ci est responsable d’interactions avec système le endocannabinoïde qui selon les études préliminaires pourraient engendrer une série de bénéfices thérapeutiques potentiels.

Est-il naturel ? Quels sont ses effets et ses bénéfices potentiels ? Comment les chercheurs l’ont-ils découvert ? Comme d’habitude, on vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur le p’tit nouveau !

La découverte du THCB et sa synthétisation

Pour commencer par le commencement, et vous faire patienter avant d’entrer dans le vif du sujet, parlons de la découverte de ce composé. Comme le THCH et le THCP, le THCB a été découvert en 2019 en Italie sur une variété qui va finir par devenir célèbre à force de découverte : la FM2.

Comme ces deux autres confrères cannabinoïdes, le THCB n’a été constaté qu’à l’état de trace dans la plante. Il est présent en quantité infinitésimale, bien inférieure à 0,1%. Ce qui entraîne deux choses : la classification de ce composé parmi les cannabinoïdes secondaires, ainsi que l’impossibilité d’extraire le composé directement de la plante pour la production commerciale.

Ce dernier point induit par conséquent que le THCB peut être classé parmi les cannabinoïdes semi-synthétiques, car il existe à l’état naturel, mais est nécessairement le fruit d’une synthétisation.

Justement la synthétisation parlons-en, comment se passe-t-elle ? Là encore, elle est presque exactement la même que le THCH. À savoir qu’il est le produit d’une opération chimique appelée terpénulation. Cette opération consiste à faire subir une réaction chimique à un terpène à l’aide d’un précurseur chimique. Pour faire simple, les molécules présentent dans le terpène s’ajoutent à celle du réacteur pour produire notre cannabinoïde.
En somme, et pour faire très très simplifié, c’est un peu comme l’addition du dyhydrogène (H2) et de l’oxygène (o) forme par réaction chimique l’H2O : de l’eau.

Quelle différence entre le THC et le THCB

Pour mieux saisir l’unicité de ce nouveau composé, il est nécessaire de le comparer avec un composé bien connu : le THC.

Le thcb a une chaîne latérale butyle, d’où son nom de tétrahydrocannabutol et à l’inverse du THC qui a une chaîne latérale de pentyle. Ce que ça veut dire, c’est que la chaîne latérale de la molécule n’a pas le nombre de carbone. On dit qu’une image vaut mille mots, donc voici comment cela se manifeste :

THC vs THCB

Cette chaîne de Butyle, différencie le THC-B du THC, ce qui implique des effets différents qui s’expliquent par un impact différent sur les récepteurs endocannabinoïdes.

Les applications médicales potentielles du THC-B

Pour l’instant, les études étant encore à leur stade préliminaire, les effets du THC-b n’ont été testés que sur des souris. Sur ces souris donc, le THC-b a montré des propriétés :

  • Anti-inflammatoires,
  • Analgésiques (anti-douleurs)
  • Anticonvulsivantes

Néanmoins, comme vous vous en doutez, ces propriétés sont encore à démontrer chez l’homme. Cela étant dit, les similarités relevées suggèrent qu’il fonctionne d’une manière assez similaire aux autre molécules de la sa famille, ses propriétés et applications médicales potentielles semblent donc être sensiblement les mêmes.

Le THC-b est-il légal ?

Ce composé à été légal pendant un moment pour la simple et bonne raison qu’il n’était pas interdit. Les autorités sanitaires qui sont chargées de statuer sur les risques dus à sa consommation, ont décidé d’interdire le composé à la date du 3 juin 2024


Comme le HHC avant lui, le THC-B pourrait a donc finit par être interdit en raison de psychoactivité ainsi que d’un possible effet d’accoutumance voire de dépendance.

Le THCB est-il sans danger ?

Comme tout produit issu d’une manipulation chimique, qu’il soit cannabinoïde ou autre, le THC-B est sûr à condition que la synthétisation soit réalisée dans les règles de l’art. Néanmoins, toute synthétisation peut laisser des traces de produits nocifs qui doivent être séparés en fin de processus et nous n’en savons pas encore assez sur la molécule pour affirmer qu’il n’existe aucun danger à sa consommation. 

 

Suivez l’actualité de notre blog pour ne rien manquer de l’évolution du vaste monde des cannabinoïdes !

Sources :

  1. Elena Schmidt, A Complete Guide to THCB Research, Potency & Effects : https://www.acslab.com/cannabinoids/guide-to-thcb-research-potency-effects
  2. Jorge Alberto Oropeza Macías, What Is THC-B? Benefits And Effects : https://herb.co/learn/what-is-thcb

Nos Produits CBD

Nous vous conseillons de poursuivre votre lecture par ces articles

Parallèlement au H4CBD, deux molécules ont été disponible sur le marché français et Européen en 2023 : le THCV et le THCP. Ce sont deux des nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis. Comme vous le savez sûrement, à côté des deux composés les plus connus et les plus concentrés, le THC et le CBD, il […]

    Choisir son huile de CBD sans se documenter un minimum n’est pas chose facile. Nous avons élaboré ce guide qui va vous éclairer dans le choix de votre huile selon votre profil et votre budget.   Choisir son huile : Les différents types d’huile de CBD   Les huiles à l’isolat de CBD […]

Le CBD peut être consommé de différentes façons et le choix du consommateur se fera principalement en fonction de ses goûts et de la rapidité souhaitée des effets.    La vaporisation n’est pas une forme de combustion, mais un moyen de chauffer la fleur ou la résine de CBD. C’est la chaleur qui va activer […]