(+33)6 70 73 89 02appel gratuit

La vaporisation du CBD

homme vaporise du CBD

Le CBD peut être consommé de différentes façons et le choix du consommateur se fera principalement en fonction de ses goûts et de la rapidité souhaitée des effets. 

 

La vaporisation n’est pas une forme de combustion qui est déconseillée mais un moyen de chauffer la fleur ou la résine de CBD. C’est la chaleur qui va activer à une certaine température les cannabinoïdes et les terpènes qui sont des hydrocarbures naturels et qui influencent le type de ressenti chez le consommateur. Cette chaleur va libérer les effets du cannabidiol sous la forme de vapeur et non de fumée. 

Rappelons que fumer du CBD est remettre en cause sa santé tout comme l’usage du tabac le fait. La combustion, souvent avec ajout de tabac, va dégager des agents pathogènes et cancérigènes, en plus d’une addiction à la nicotine. 

 

Mode doux de consommation, la vaporisation est une des meilleures méthodes pour profiter pleinement des bienfaits alloués au CBD, sans les désavantages de la combustion. Effectivement, la vaporisation assure une chauffe entre 150 et 210°C. A titre de comparaison, une cigarette brûle à 900°C. 

La température de chauffe de la vaporisation permet un meilleur potentiel de libération des principes actifs de la plante sans pour autant les brûler. Les fleurs restent donc plus naturelles et la vaporisation permet d’en décupler les saveurs.  

 

Utiliser un vaporisateur adapté à vos besoins 

 

Pour vaporiser efficacement votre CBD, il est indispensable de s’équiper de matériel de qualité. Choisissez votre vaporisateur en fonction de vos habitudes et de vos envies. 

Choisissez un appareil que vous pourrez régler vous-mêmes et non pas avec des températures prédéfinies afin que vous puissiez l’utiliser pour plusieurs variétés. 

Certains modèles sont polyvalents et peuvent à la fois transformer huile, fleurs ou résine. 

Les vaporisateurs sont en plus idéaux pour ne pas surdoser ou sous-doser la quantité de fleurs ou de résine, il suffit simplement de placer la quantité requise dans le réservoir. Le dosage est bien plus simple, rapide et efficace. 

 

Comment utiliser un vaporisateur ?

 

Vapo CBD pax 3 - homme

Le vaporisateur doit être utilisé de manière correcte afin de ne pas se brûler et pour profiter pleinement des effets du CBD. Les étapes suivantes doivent être respectées : 

–       Préparer la matière végétale 

Le CBD sous quelque forme que ce soit doit être de bonne qualité pour une expérience maximale : il ne doit pas être trop humide mais pas non plus sec au toucher ou réduisible en poussière. Une dose suffisante mais pas excessive est préparée pour être mise dans la chambre de chauffe. 

 

–       Remplir la chambre de chauffe 

Les fleurs doivent être effritées pour remplir le volume du réservoir du vaporisateur sans pour autant être tassées, afin de favoriser la circulation de la chaleur. La vapeur sera alors plus dense et agréable en bouche. Un effritement uniforme fait mécaniquement garantit une vaporisation optimale. La quantité de l’herbe est tout aussi importante que sa qualité. Lorsque la chambre de chauffe est remplie à ras bord, le tirage entre cette dernière et l’embout buccal se retrouve gêné. Dans des cas extrêmes, l’usure de l’intérieur de la chambre du vaporisateur est accélérée.

–       Régler la température de chauffe 

Comme dit précédemment, la température de chauffe est extrêmement importante. Régler son appareil manuellement à la bonne température est une étape cruciale dans le procédé de vaporisation. La fleur de chanvre se relâche à une température comprise entre 160 et 220°C. Une température de 160 à 180°C provoquera relaxation alors qu’entre 190 et 220°C, elle sera plus sédative. Evidemment le taux d’humidité des plantes et leur texture ont une incidence sur les effets ressentis par le consommateur.

–       Préchauffer le vaporisateur 

Le temps de préchauffage du vaporisateur est à prendre à compte, indiqué généralement sur la notice d’utilisation. Il ne prend pas plus de quelques secondes mais reste à considérer pour une vaporisation en toute sécurité et uniforme. 

–       Inhaler doucement le CBD 

Il est conseillé de tirer lentement et doucement les vapeurs pour obtenir les meilleures sensations possibles. Tirer longuement sur l’embout n’est pas conseillé afin d’éviter d’introduire de l’air froid qui refroidit le vaporisateur.

–       Nettoyer le vaporisateur 

Utilisé au quotidien ou non, il est indispensable de bien nettoyer son vaporisateur après usage. Les consignes données dans la notice d’utilisation du fabricant sont à suivre à la lettre : nettoyage régulier du vaporisateur et remplacement des pièces usagées afin de profiter de meilleures performances et d’assurer la longévité de cet accessoire. Pour le nettoyer correctement, il faut tout d’abord retirer l’embout buccal afin d’accéder à la chambre de vaporisation. Ensuite, à l’aide de l’alcool isopropylique, il est conseillé d’astiquer consciencieusement chaque élément (chambre de chauffe, conduit, embout buccal) afin d’éviter que le matériel ne s’encrasse et l’embout ne se bouche.

 

Choisir son mode de vaporisation

–       Un chauffage par convection est à privilégier plutôt que la conduction : l’extraction se fait plus lentement et de façon plus homogène. Les arômes sont alors mieux préservés et les principes actifs mieux développés. Les fleurs ne seront pas en contact direct avec la source de chaleur : c’est l’air chaud qui entraîne alors la vaporisation. 

–       Par conduction, le réservoir contenant le produit est chauffé et c’est le contact des fleurs ou de la résine avec les parois du vaporisateur qui provoque la vaporisation. Cette chauffe est plus rapide mais les arômes seront moins puissants. 

–       Par inhalation, c’est alors du e-vapotage à l’aide d’une cigarette électronique.

 

Par combustion, seuls 20% de la quantité de CBD sera extraite sans parler de la nocivité due aux fumées inhalées. La combustion n’entraîne la libération que de 10 à 15% des principes actifs de la plante. Alors que la vaporisation, la biodisponibilité est largement plus importante : la proportion de la dose de CBD qui va atteindre la circulation générale et donc agir sur l’organisme serait bien plus grande et plus rapide. La biodisponibilité avec la vaporisation atteint environ 20% alors qu’elle n’est que de 8% avec une infusion. C’est par conséquent la manière la plus rapide pour ressentir les effets du CBD et c’est pourquoi elle est recommandée notamment au moment du coucher pour se relaxer (plus de détails sur notre article traitant sur le sommeil ) : les effets sont quasi instantanés et s’étalent sur plusieurs heures alors qu’il faudrait attendre entre 30 minutes à 2 heures par ingestion par exemple. 

 

Quels produits pour la vaporisation ?

Plusieurs types de produits peuvent être consommés sous forme de vaporisation. 

 

La résine de CBD est mise en toute petite quantité (0,1 gramme suffit largement) dans la chambre de chauffage, petite quantité afin qu’elle n’accroche pas aux parois du vaporisateur. La chauffe se fait ensuite très délicatement à 200°C en retirant une fois fini le résidu vaporisé afin de ne pas endommager le vaporisateur. 

 

Le pollen est effrité dans le réservoir du vaporisateur le plus uniformément possible puis chauffé. 

 

Les fleurs doivent être chauffées durant un quart d’heure environ après avoir été placées dans la chambre de chauffe du vaporisateur. Selon l’effet souhaité, vous pouvez augmenter ou non la température de chauffe.   

femmes qui sent les terpènes de la fleur de CBD

 

Conclusion : 

Ne fumez pas les fleurs de CBD, tout comme le tabac c’est une combustion qui dégrade petit à petit votre santé. La vaporisation permet une consommation plus saine avec un plaisir développé des arômes du CBD sans mettre en danger votre santé. Plus rapide, dégageant plus aisément les agents actifs du CBD, la vaporisation est idéale pour votre consommation. 

 

 

Nos Produits CBD

Nous vous conseillons de poursuivre votre lecture par ces articles

    Le cannabidiol (CBD) est un remède naturel qui est de plus en plus populaire, en particulier pour ses vertus anti-inflammatoires, ses effets contre l’anxiété ou encore les douleurs, le tout sans avoir les effets psychotropes du THC (cannabis).   Avec cette popularité grandissante, outre les classiques fleurs, huiles et résines sont apparus une […]

  Vous pensez être incollable sur le CBD ? Tout cela n’est pas si sûr. Voici ici, cinq faits vraiment étonnants concernant le cannabidiol.   1/ Le CBD, contrairement au THC, n’est pas psychoactif L’organisation mondiale de la santé (OMS) définit une substance psychoactive comme une substance qui, lorsqu’elle est ingérée ou administrée, altère les […]

    Selon l’OMS, 39% des adultes dans le monde sont en surpoids et 13% d’entre eux sont obèses, faisant du surpoids et de l’obésité la cinquième cause de mortalité dans le monde (diabète, cancer et problèmes cardiaques concomitants) [1]   Comprendre la prise de poids Prise de poids et métabolisme La prise de poids […]